Une journée avec le Dr Hiltrud Strasser, vétérinaire – 16 octobre 2015 à Fénicat

pied-nusLe fer à cheval est un vestige du Moyen Age.

Il était, à l’époque, rendu nécessaire par les nouvelle conditions de vie imposées aux chevaux par leurs propriétaires châtelains. Entre-temps, on s’est rendu compte que le ferrage est responsable, non seulement d’importantes limitations dans les performances de nos chevaux, mais aussi de nombreuses maladies et d’une espérance de vie réduite. Pourtant, beaucoup d’entre nous croient toujours qu’il faut ferrer le cheval.

strasser-livre

Le livre du Dr Strasser, « Un sabot sain pour une vie saine » montre en quelques détails que la plupart des problèmes de santé et de boiterie touchant les chevaux domestiques, sont les conséquences directes de violations de leur cadre de vie naturel, par l’homme. Il montre également que ces problèmes peuvent être prévenus ou guéris par la suppression des causes et un retour à une vie plus naturelle. C’est un guide, d’abord pour ceux qui souhaitent rendre à leur cheval non ferré une vie saine et naturelle, mais également pour ceux qui souhaitent retourner vers une vie naturelle avec leurs chevaux ferrés, en étudiant la transition vers le pied-nu sans danger.

Le Docteur Strasser souligne, dans cet ouvrage, que ce processus nécessite des connaissances approfondies. Il faut l’aborder avec beaucoup de respect des forces en jeu. Le Docteur Strasser est vétérinaire. Elle a consacré vingt ans de recherches pour arriver à un traitement de la boiterie. Maintenant elle est convaincue que le ferrage est responsable de plusieurs de ces maux. Elle a fondé l’Institut de Santé des Sabots en 1993, ainsi que l’E.S.H.O.P. -European School for Hoof Orthopaedics (École Européenne d’Orthopédie des Sabots) à Tùbingen, en Allemagne. C’est un centre d’études et d’approfondissement dans les mécanismes du sabot où les Professionnels du Soin des Sabots (P.S.S.) selon la méthode Strasser, reçoivent leur éducation en Europe. Le Docteur Strasser a publié plusieurs livres traitant ces questions. Traduit et édité par Docteur en médecine Kai W. Stensrod et Docteur en médecine vétérinaire Gregory Ghyoros.

Journal Ouest-France du 18 novembre 2015 – Les pieds nus